Skip to main content

Certificat de spécialisation Technicien Conseil en Comptabilité et Gestion Agricoles

  • cs
  • cs
  • cs
  • cs

Projet rentrée 2023

  Durée et délai d’accès

Durée de 12 mois de début septembre à fin août dont :

  • 31 semaines en entreprise comme salarié en contrat d’apprentissage + 5 semaines de congés payés
  • 16 semaines de formation pratique à 35h/semaine au CFA (pour un total de 560 heures).
  • L’inscription à la formation est accessible de janvier jusqu’au jour de la rentrée (septembre)
  • Alternance par périodes de 2 à 3 semaines avec un temps plus conséquent en entreprise lors de la période fiscale.

  Objectifs

  • Développer et approfondir ses compétences dans les domaines de la comptabilité, de la gestion, du droit et de la fiscalité dans le milieu agricole.
  • Se former aux métiers de la comptabilité et du conseil en agriculture
  • Maîtriser l’analyse et le fonctionnement d’une entreprise agricole et mettre en œuvre une stratégie de développement

  Contenu de la formation

Cette formation est composée de modules uniquement professionnels : comptabilité, gestion analyse, gestion prévisionnelle, fiscalité, droit social, droit juridique, informatique professionnel et approche commerciale.

Cette formation s’articule autour de 4 modules appelés UC (Unités Capitalisables) :

  • UC 1 – La maîtrise des opérations comptables : enregistrement des opérations comptables courantes, réalisation de la clôture, élaboration des documents de synthèse comptable, vérification de la cohérence des documents.
  • UC 2 – Le suivi fiscal et social de l’exploitation agricole : optimiser les choix fiscaux et sociaux de l’exploitation, élaboration de la liasse fiscale en conformité avec la législation, élaboration des déclarations administratives selon les lois comptables, fiscales et sociales.
  • UC 3 – L’analyse des résultats technico-économiques de l’entreprise : schématiser le fonctionnement de l’exploitation, savoir interpréter les indicateurs technico-économiques de l’entreprise, identifier les points forts et les pistes de progrès sur l’entreprise et conseiller sur les projets, élaborer des documents de gestion.
  • UC 4 – La maîtrise à communiquer (dossier écrit évalué à la fin de la formation) : savoir transmettre les informations aux clients, accompagner le client dans toutes les étapes de la vie de l’entreprise.

  Prérequis

  • Être titulaire d’un diplôme de type BTS agricole ou d’un autre diplôme équivalent de spécialité agricole, ou non agricole sur dérogation.
  • Être âgé de 16 à 29 ans révolus à la date de signature du contrat d’apprentissage
  • Entretien de motivation avec le jeune et étude du dossier scolaire
  • La maîtrise de la langue française est nécessaire.

  Modalités d’évaluation

Certificat de spécialisation de niveau 4 (diplôme du Ministère de l’Agriculture).

  • Validation des 4 UC. Les Unités Capitalisables (UC) peuvent être obtenues indépendamment. Chaque UC correspond à une capacité du référentiel de compétences et correspond à un bloc de compétences. Si un ou des UC ne sont pas obtenues, possibilité de le (ou les) repasser l’année suivante.

  Passerelles et débouchés

  • La comptabilité et le conseil auprès des agriculteurs et des entreprises du monde rural
  • En centres de gestion et en agences comptables : assistant comptable, comptable, comptable-conseil, analyse, conseiller d’entreprise, …
  • Pour les administrations : agent administratif, animateur-conseil, contrôleur
  • En coopératives agricoles : comptable, conseiller économique
  • Pour les banques et assurances : conseiller, chargé de clientèle agricole
  • Installation en entreprise agricole (individuelle ou sociétaire)

Accessibilité

L’établissement est accessible aux personnes en situation de handicap.

Chiffres clés

  • 3 autres établissements en France proposent cette formation

Autres informations…

L’établissement accompagne le jeune adulte et l’entreprise dans les démarches administratives.
La formation au centre est assurée par l’équipe de formateurs ainsi que par des intervenants professionnels
.

Contact : Nicolas GUYOT – 02 41 63 92 72

NB : tous les apprentis  bénéficient d’une installation sous licence et gratuite de la dernière version du Pack Office Microsoft.  

BTSA Aménagements paysagers

  • bp-cons-
  • bp-cons-01bis
  • bp-cons-
  • bp-cons-
  • bp-cons-
  • bp-cons-

  Durée et délai d’accès

2 ans dont :

  • 64 semaines en entreprises du paysage
  • 40 semaines à l’établissement scolaire (CFA)
  • L’inscription à la formation est accessible de janvier jusqu’au jour de la rentrée (septembre)

  Objectifs

Le BTSA aménagements paysagers a pour objectif de former de futurs professionnels à la conception, la réalisation et la gestion des aménagements paysagers. La formation permet aux apprenants l’aptitude à la conduite, la planification, la coordination et la gestion technico-économique d’un chantier d’aménagements paysagers. Le BTSA est égalemen une ouverture sur le monde social et professionnel ainsi que la construction d’un projet personnel et professionnel.

  Prérequis

  • Avoir entre 16 et 29 ans révolus à la date de signature du contrat d’apprentissage.
  • Être titulaire d’un diplôme de niveau 4 (Bac).
  • Les candidats respectant les critères précédents devront participer à une journée de positionnement avec tests et entretiens individuels.
  • Le candidat retenu sera accepté uniquement si celui-ci a trouvé une structure d’accueil auprès d’un maître d’apprentissage, avant l’entrée en formation.
  • La maîtrise de la langue française est nécessaire.

  Examen et modalités d’évaluation

L’obtention du diplôme est organisée en deux temps :

  • Contrôles en cours de formation (CCF) sur les deux ans (50% de l’examen)
  • 2 épreuves terminales (50% de l’examen) : une épreuve générale « Expression Française et culture socioéconomique » et une épreuve professionnelle « Épreuve intégrative à caractère technique, scientifique et professionnel ».

  Passerelles et débouchés

Les titulaires d’un BTSA aménagements paysagers peuvent prétendre à des postes, de responsable d’aménagements paysagers, de responsable de chantier en collectivités ou entreprise mais également de collaborateur en bureau d’études ou s’installer à leur propre compte.

Les apprenants peuvent également poursuivre leur formation avec un Certificat de Spécialisation (CS) comme le CS Constructions Paysagères (dispensés sur l’établissement en apprentissage, section ouverte depuis prés de10 ans) ou en licence professionnelle dans le domaine de l’aménagement paysager.

  Aptitudes

  • Développement d’aménagements paysagers
  • Conduite d’opérations techniques d’aménagements paysagers
  • Organisation du travail et encadrement de l’équipe
  • Gestion technico-économique des activités
  • Communication professionnelle

  Compétences

  • S’exprimer, communiquer et comprendre le monde
  • Communiquer dans une langue étrangère
  • Optimiser sa motricité, gérer sa santé et se sociabiliser
  • Mettre en oeuvre un modèle mathématique et une solution informatique adaptés au traitement de données
  • Prendre en compte les attentes des commanditaires et des usagers ainsi que les caractéristiques du site en vue des décisions d’aménagement
  • Assurer la mise en oeuvre des techniques appropriées à la situation d’aménagement, en respectant la sécurité et l’environnement
  • Assurer la planification et la conduite des chantiers d’aménagements paysagers en sécurité
  • Participer au processus d’élaboration d’une proposition d’aménagement paysager
  • Mobiliser les acquis attendus du technicien supérieur en aménagements paysagers pour faire face à une situation professionnelle.

Méthodes mobilisées

L’établissement dispense des formations en apprentissage de niveau BTSA depuis plus de 25 ans, les candidats retenus à l’issu des journées de positionnement pourront avoir accès à nos bases de données des entreprises qui recherchent des apprentis et sont accompagnés de la recherche à la signature du contrat.

La formation est gratuite puisque dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, seul la restauration et l’hébergement éventuel sont facturés.

Possibilité de pension et demi pension

Enseignement général commun à tous les BTSA :

  • Technique d’expression et de communication, économie générale, mathématiques appliquées, langue vivante, éducation culturelle, éducation physique.
  • Disciplines particulières propres au BTSA AP :
  • technique d’implantation et de construction, gestion, connaissances et gestion des végétaux… Ces disciplines seront orientées et argumentées en fonction des supports d’entreprise choisis par les étudiants
  • Travaux interdisciplinaires : par les visites techniques, les études de projets, les conférences, cas concret sur entreprises.
  • Séjour à l’étranger

L’établissement dispose d’un espace de travaux pratique de 300 m2, d’un arboretum, de plus de 500 plantes, arbres et végétaux sur un parc de 4ha et de nombreux partenariats permettant la mise en place de projets ( projets d’aménagements, gestion raisonnée des espaces paysagers….)

Tous les apprentis pourront bénéficier de :

  • Une formation d’Aptitude à la Conduite d’Engins en Sécurité
  • Une formation à l’utilisation des produits phytosanitaires (Certiphyto décideur)
  • L’accès à des logiciel professionnels d’infographie
  • Un ensemble d’équipement professionnel lié à la formation.
  • L’installation gratuite de la dernière version du Pack Office Microsoft

 

BTSA Génie Des Equipements Agricoles

  • gdea
  • gdea
  • gdea
  • gdea
  • gdea

  Durée

2 ans par apprentissage

Rythme de l’alternance par année

  • 20 semaines à l’Institut Rural des Mauges
  • 27 semaines en entreprise
  • 5 semaines de congés payés

Les cours se répartissent sur le site de l’institut rural des Mauges de BEAUPREAU (60%) et sur le site de l’ensemble DOM SORTAIS-Le Pinier Neuf de BEAUPREAU. (Pour visualiser les ateliers du CFA-CFP Le Pinier Neuf par rapport à l’Institut rural cliquer ici)

NB : Les cours sur le site du CFA-CFP Le Pinier Neuf se déroule par demie journée

N’hésitez pas à profiter de la visite virtuelle de l’atelier du Pinier Neuf : https://youtu.be/-ksRdTiSeX

  Objectifs

  • Permettre aux titulaires d’un baccalauréat d’acquérir un diplôme Bac+2 (niveau 5)
  • Former des personnes qualifiées, aptes à occuper des postes à responsabilité dans le domaine technique chez les concessionnaires de matériels agricoles, chez les constructeurs, au sein d’une CUMA ou chez un entrepreneur de travaux agricole
  • Maitriser les techniques rencontrées sur les matériels en relation avec leur environnement agronomique et zootechnique, s’adapter à l’évolution de ces techniques, conceptualiser les éléments, raisonner un investissement, maîtriser les outils moderne de communication…

  Prérequis

  • Avoir entre 16 et 29 ans
  • Etre titulaire du bac pro (maintenance, Agroéquipement ou CGEA) ou d’un bac S ou d’un bac technologique (STAV, STI)
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage avec un constructeur, un concessionnaire, une entreprise de travaux agricole ou une CUMA
  • Avoir été retenu au test et entretien organisé par l’établissement
  • La maîtrise de la langue française est nécessaire.

  Examen

  • Diplôme d’Etat (délivré par le Ministère de l’Agriculture) obtenu à partir :
  • Evaluation en contrôle continu (CCF)
  • Epreuves terminales :

  Vers quels métiers ?

Les compêtences respectives, des établissements intervenant sur le BTSA GDEA, reconnues dans le milieu professionnel, permettront de donner aux jeunes apprentis toutes les chances de réussir dans un secteur en pleine mutation où les débouchés sont nombreuses : Mécanicien-conducteur d’engins, démonstrateur, chef d’atelier, technico commercial, technicien pièces, technicien en bureau d’étude…

Contenu, autres informations…

Enseignement général commun à tous les BTSA : Technique d’expression et de communication, économie générale,
mathématiques appliquées, langue vivante, éducation culturelle, éducation physique, traitement des données.

Enseignement spécifique au GDEA : mise en oeuvre des agroéquipements, sciences agronomiques, approche scientifique des systèmes techniques, gestion des agroéquipements, commercialisation des agroéquipements, outils graphiques et langage du technicien, maintenance des agroéquipements.

La création de la section GDEA date de septembre 2018 sur accord du conseil régional PDL. L’Institut Rural a une section d’apprenti BTSA depuis plus de 25 ans, il s’est associé pour la conduite de la formation avec le lycée professionnel « Le Pinier Neuf », CFA-CFP labélisé « lycée des métiers », présent dans la maintenance agricole depuis plus de 30 ans (de très nombreux prix nationaux concours meilleur apprentis). L’équipe pédagogique du Pinier Neuf dispense tous les cours d’atelier en lien avec l’agroéquipement.

NB : tous les apprentis pourront bénéficier de l’installation gratuite de la dernière version du pack office microsoft sur leur PC portable.

BTSA Analyse Conduite et Stratégie de l’Entreprise agricole

  • btsa
  • btsa
  • btsa
  • btsa
  • btsa
  • btsa
  • btsa

Formation par apprentissage ou en formation initiale

  Durée et délais d’accès

2 ans dont :

  • 64 semaines en entreprises agricoles ou para-agricoles
  • 40 semaines à l’établissement scolaire (CFA).
  • Inscriptions possibles de janvier au jour de la rentrée (septembre)

Les apprentis devront choisir l’un des trois supports suivants :

  • support polyculture élevage (lait, viande, petits ruminants, aviculture…)
  • support équin (ecurie de course ; ferme pedagogique ; entrainement)
  • support grandes cultures (céréales ; oléo-protéagineux ; cultures spécialisées)

  Objectifs

  • Finalité : Maîtriser les outils de gestion et de conduite d’une entreprise agricole spécifique
  • Acquérir des savoirs et des savoir-faire
  • Développer l’esprit de synthèse
  • Acquérir des méthodes pour répondre à une problématique.

  Prérequis

Etre âgé de 16 à 29 ans

  • Etre titulaire Bac STAV, Bac S ou tout autre Baccalauréat général ou professionnel (CGEA par exemple).
  • Satisfaire aux évaluations d’entrée prenant en compte le dossier scolaire, mais aussi l’ouverture, la maturité et la motivation du candidat.
  • La maîtrise de la langue française est nécessaire.

  Examen

Diplôme d’Etat (délivré par le Ministère de l’Agriculture) obtenu à partir :

  • d’un contrôle continu en cours de formation
  • 3 épreuves finales : expression et économie générale, Situation Professionnelle Vécu (fiches écrites sur l’entreprise support du BTSA suivi d’un questionnement par un jury), Mémoire.
  • Moyenne minimale pour les épreuves terminales : 9/20 et note minimale sur l’ensemble de 10/20.

  Vers quels métiers ?

  • Exploitant agricole tout support de production y compris équin
  • Conseiller technique (coopératives, groupements, entreprises privées)
  • Responsable d’écurie
  • Conseiller d’entreprise (Chambre d’agriculture, centre de gestion, ….)
  • Animateur, formateur (groupements de producteurs, établissements de formation, …)
  • Certificat de spécialisation.
  • Une licence professionnelle.
  • Diplômes universitaires.
  • Une formation d’ingénieur.

Contenu, autres informations…

La formation BTSA ACSE existe en apprentissage depuis plus de 25 ans dans l’établissement, les candidats retenus à l’issu des journées de positionnement pourront avoir accès à nos bases de données des entreprises qui recherchent des apprentis et sont accompagnés de la recherche à la signature du contrat.

La formation est gratuite puisque dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, seul la restauration et l’hébergement éventuel sont facturés.

Possibilité de pension et demi pension

Enseignement général commun à tous les BTSA : Technique d’expression et de communication, économie générale,
mathématiques appliquées, langue vivante, éducation culturelle, éducation physique. NB : en sport pour les étudiants choisissant équins 40h d’activité équestre sont à prévoir (Partenariat avec le centre équestre d’ANDREZE).

  • Disciplines particulières propres au BTSA ACSE : Comptabilité, gestion de l’entreprise, fiscalité, droit, techniques agricoles (agronomie, zootechnie, production végétale, production animale). Ces disciplines seront orientées et argumentées en fonction des supports d’entreprise choisis par les étudiants (polyculture élevage, équin, grandes cultures)
  • Travaux interdisciplinaires : par les stages, les visites, les études de projets, les conférences, cas concret sur entreprises ( spécifiques en fonction des supports d’apprentissage choisis).
  • Séjour à l’étranger
  • Pour le support équin organisation d’un concours hyppique

NB : tous les apprentis pourront bénéficier de l’installation gratuite de la dernière version du pack office microsoft sur leur PC portable.

 

Baccalauréat Professionnel C.G.E.A.

Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole
Formation par alternance par la voie scolaire

  • filiere-agri-
  • filiere-agri-
  • filiere-agri-
  • filiere-agri-
  • filiere-agri-
  • filiere-agri-

  Durée

La formation démarre par une semaine centrée sur la sécurité au travail : manipulation et contention des bovins ; conduite d’un tracteur ; gestes et postures au travail ; passage du SST ; reconnaitre les produits dangereux ; les Equipements de Protection Individuels (un kit de base comprenant chaussure de sécurité, gant, cote, d’une valeur de 100 euros, financé par le conseil régional pays de la loire, est selectionné par l’établissement auprès d’un fournisseur profesionnel puis fourni gratuitement aux élèves au démarrage de la formation).

La formation s’articule autour de 22 à 24 semaines de stage en exploitation et 15 à 18 semaines à l’Institut Rural sur l’année scolaire.

  • Un stage dit « permanent », sur l’ensemble de l’année scolaire, chez un exploitant référent de la formation. (Un en classe de seconde et un autre pour la première et terminale.
  • Des expériences courtes sont également proposées : stage hors-sol, deuxième production, découverte hors-régions, diversivication… sur des durées de 2 à 4 semaines.

Ces stages permettent aux jeunes de s’impliquer dans la vie de l’exploitation, et de connaitre un cycle de production complet.

NB : l’équipe de l’Institut Rural assure la liaison et la mise en relation avec les futurs maitres de stage

  Objectifs

Le Bac Pro CGEA est une formation de niveau IV. Cette formation conduite en alternance, permet aux jeunes de confronter les acquis en exploitation de stage et les apports théoriques. Cette formation permet :

  • Acquérir et approfondir les connaissances générales et les techniques de communications.
  • Développer la capacité à s’ouvrir au monde actuel, à se situer dans un contexte social, économique et culturel.
  • Acquérir et maîtriser les gestes professionnels.
  • Découvrir la comptabilité et savoir réaliser des enregistrements comptable sur un logiciel professionnel
  • Développer chez chacun l’esprit d’initiative, la prise de responsabilités, l’autonomie, l’engagement dans son milieu socioprofessionnel.
  • Poursuivre en formation supérieur (BTSA), ou spécialisé (CS,…)
  • Réussir l’examen permettant d’acquérir le capacité professionnelle. (Aides à l’installation)

  Prérequis

2 diplômes en 3 ans

Cette formation est accessible aux élèves issus de 3ème. Possible d’intégrer la classe de 1ère sur dérogation suivant le parcourt scolaire. Cette formation s’étale sur trois ans : de la seconde professionnelle et technologique à la terminale professionnelle.

La classe de terminale prépare à l’examen du bac professionnel.

Etre titulaire du CAPA métier de l’agriculture productions animales-grandes cultures (pour maximiser les chances de réussitte en Bac pro un entretien et une selection sur dossier est à prévoir).

Les titulaires du BEPA technique en exploitation d’élevage venant de l’établissement sont admis automatiquement sur simple demande dans le cadre d’une poursuite d’étude.

La pédagogie de l’alternance, propre aux MFR permet ici de créer une synergie entre

  • Les stages en exploitation qui donnent lieu à la rédaction d’études techniques
  • La mise en communs d’expériences vécues et les apports de cours par les formateurs
  • Les interventions de professionnels, techniciens
  • Les cas concrets qui permettent de se tester dans domaines stratégiques de la formation.

  Examen

L’EXAMEN : + de 85% de réussite sur 10 ans

Il est composé de deux phases :

  • des contrôles en cours de formation
  • un examen terminal

Chaque phase compte pour moitié dans l’attribution du diplôme. Ce diplôme de niveau IV est délivré par le Ministère de l’Agriculture. Il permet d’obtenir la capacité professionnelle agricole. (Aides financières à l’installation).

  Vers quels métiers ?

Et après le BAC…

Poursuite d’études :

BTSA Analyse et Conduite de Système d’Exploitation(A.C.S.E.)
BTSA Productions Animales
BTSA Technico-commercial
Certificat de Spécialisation (C.S.) élevage, cultures, machinisme…

L’insertion :

Le Bac pro donne un accès direct à l’emploi :

  • Exploitant agricole
  • Salarié d’exploitation agricole, chef de cultures, responsable d’élevage
  • Salarié de CUMA ou d’Entreprise de Travaux Agricoles
  • Employé d’entreprise para-agricole : coopérative, négociant, laiterie, abattoir…

Contenu, autres informations…

Comme toute formation professionnelle, les enseignements s’articulent autour de domaines généraux et professionnelles.

  • Enseignement général :
    Dominante littéraire et culturelle, expression, histoire et géographie, langue étrangère, communication, éducation physique et sportive.
    Dominante scientifique, mathématiques et informatique, physique-chimie et biologie.
  • Enseignement professionnelle :
    Dominante économique, pilotage d’entreprise, économie, filière et marchés, gestion d’une exploitation.
    Dominante production, zootechnie et agronomie, production laitière ou viande, utilisation du matériel et installations, cultures fourragères et céréalières.
  • Enseignement complémentaire :
    La comptabilité, la métallerie, le secourisme.
  • Logiciel informatique : tous les élèves de l’Institut Rural bénéficient de l’installation sous licence et gratuitement de la dernière version du pack office Microsoft sur leur PC individuel et du logiciel ciel compta en partenariat avec le CER.
  • 1
  • 2