Les fermes bio en Anjou

L’un de nos anciens élèves, Mathieu Colonier a fait l’objet de 2 articles sur le Courrier de l’Ouest et sur le Ouest France pour présenter sa ferme bio installée à Yzernay. Nous vous laissons découvrir les 2 articles qui ont été faits.

Ouest France :

L’Anjou compte plus de 1 000 fermes biologiques

Mathieu Colonier, 24 ans, s’est installé à Yzernay, dans le sud du Maine-et-Loire.

Ouest-France

C’est un cap. Mathieu Colonier, 24 ans, agriculteur à Yzernay, dans le sud du Maine-et-Loire, est devenu le 1000e exploitant agricole biologique du département. Une installation qui vient concrétiser un doux rêve, né à l’adolescence, où il s’imaginait déjà s’installer sur les terres de son grand-oncle et reprendre les animaux de la ferme d’à côté.

« Au départ, je voulais juste m’installer et reprendre la ferme. Quand j’étais à l’école, je n’avais pas dans l’idée d’être en bio. Ça s’est fait ensuite », raconte Mathieu Colonier.

Le déclic est venu lorsqu’il est embauché en tant qu’ouvrier agricole dans le Gaec du Roumé, à Yzernay.« Le fait de travailler en bio, ça redore l’image du métier », estime l’agriculteur.

Tendance lourde

Quand il s’installe dans sa propre exploitation, son ralliement à Bodin, filière biologique du groupe Terrena, finit de le convaincre de passer en bio. Une conversion à l’agriculture biologique qui sera effective au début de l’année 2021 pour la ferme qui compte 45 vaches charolaises et deux bâtiments de 480 m² de volailles de chair.

Comme Mathieu Colonier, ils sont plus d’un millier à avoir franchi le pas du bio dans le Maine-et-Loire. Une tendance lourde où sur 10 ans, entre 2009 et 2019, 625 fermes se sont converties à l’agriculture biologique (source : Agence bio).

« Aujourd’hui, cela représente 11 % des exploitations agricoles dans le département. Sur le territoire de Ribou Verdon, c’est 18 % », précise Sylvie Fradin, présidente du Groupement des agriculteurs biologistes et biodynamistes de Maine-et-Loire (GabbAnjou).

Quelle transmission ?

Créé en 1982, le GabbAnjou veut « accompagner les agriculteurs qui se posent des questions et pas seulement ceux qui sont en bio. Nous avons une mission de développement, d’accompagnement et de communication », poursuit Sylvie Fradin qui affirme que le GabbAnjou a un « rôle à jouer au niveau des petits territoires ».

Une mission d’information sur l’agriculture biologique que le GabbAnjou veut poursuivre avec la fête des 1 000 fermes bio du département.

Le 2 octobre 2020, une journée dédiée à l’agriculture bio est organisée dans la ferme de Mathieu Colonier.

Au programme : témoignages, ateliers, repas champêtre et spectacle de théâtre. À noter une large part donnée à la transmission des exploitations agricoles.

Un sujet de taille alors que près de la moitié des agriculteurs seront à la retraite dans dix ans.

Pierre VEILLÉ.

Fête des 1 000 fermes bio en 49, de 19 h 30 à 22 h 30, vendredi 2 octobre 2020 à la ferme de la Mousserie à Yzernay. Repas champêtre et spectacle La casquette du lendemain par la compagnie Patrick Cosnet. Tarifs repas et spectacle : 30 € adultes, 10 € pour les – 12 ans et 20 € tarif réduit. Spectacle seul : 13 €. Informations et réservations au 02 41 37 19 39.

 

Courrier de l’Ouest :

© Institut Rural des Mauges - Conception : ICI